Solutions

Solutions industrielles

Besoins d'entreprise

  • Intégration de systèmes
  • Stratégie
  • Commercialisation
  • Conformité GDPR
  • Conformité ADA (accessibilité)
  • Gestion des infrastructures

Produits

Mesures de succès : La valeur actualisée nette (VAN) d'un investissement

Nous avons récemment parlé du retour sur investissement (ROI) d'un projet, qui permet de savoir si ce projet est viable.

Dans la majorité des cas, lorsque le projet présente un ROI négatif, il sera rejeté, car d’un point de vue quantitatif, il n'est pas rentable. Dans certains cas cependant, une entreprise peut décider de s’engager dans un projet dont le ROI est négatif si elle sait que celui-ci pourrait créer des synergies ou indirectement avoir des impacts positifs à moyen ou à long terme.

Dans des situations où les flux de trésorerie - entrée ou sortie d’argent - surviennent à des moments différents dans le temps, générés par un projet ou un investissement, la valeur actualisée nette - ou VAN - est un outil quantitatif pouvant appuyer la prise de décision.

La VAN est l'une des méthodes les plus populaires et pertinentes d'évaluation des flux de trésorerie futurs car elle intègre la notion de valeur temporelle de l'argent.

Le calcul de la VAN peut être séparé en 3 étapes :

Il faut, d’une part, déterminer les flux de trésorerie reliés au projet.

Exemple :

Une société évalue un nouveau projet. Pour le réaliser, elle devra engager une dépense initiale de 1,5 M$. Au cours des cinq années suivantes, elle encaissera des ventes et effectuera des décaissements pour les matières, les fournitures, les coûts de main-d'œuvre et les coûts indirects.  À la fin de la cinquième année l'actif sera vendu pour un montant de 150 000$ après impôts.

Les flux de trésorerie nets après impôts (encaissements moins décaissements) liés au projet pour chacune des années 1 à 5 sont :

Il faut ensuite déterminer le taux d'actualisation à utiliser pour refléter la valeur temporelle de l'argent compte tenu du niveau de risque associé au projet.

Une entreprise pourrait décider d'utiliser comme taux d'actualisation :

- Le taux d'inflation de la banque du Canada

Le taux d'inflation est rarement utilisé, considéré comme étant très conservateur, celui-ci ne fait que s'assurer que la rentabilité du projet prend en compte l'augmentation du coût de la vie en général.

- Le taux de rendement interne exigé

Ce taux peut prendre en compte différents éléments tels que : les risques reliés au projet, les politiques internes de l'entreprise (n'entreprendre que les projets dont le rendement est supérieur à 10%).

- Le coût moyen pondéré du capital

Ce taux prend en compte la structure financière de l'entreprise.

Si l'entreprise utilise la dette (emprûnt bancaire) pour financer ses actifs, il faudra prendre le taux d'intérêt exigé par la banque sur le prêt.

Dans une situation où l'entreprise voudrait utiliser ses fonds, il faudra utiliser le coût des capitaux propres qui peut être calculé à l'aide d'un modèle financier nommé MÉDAF:

Coût des capitaux propres selon le modèle MÉDAF =

Rendement sans risque (Rf) + bêta (β) × prime de risque de marché (RPm)

On pourrait simplifier le coût des capitaux propres comme étant le coût de renonciation  associé à cette somme pour l'entreprise si elle décidait d'utiliser cet argent pour ses activités normales.

Dans le cas où le projet serait financé par un emprûnt bancaire et par les fonds des propriétaires, on devra utiliser un pro rata en fonction de la provenance des fonds.

Enfin, il faut calculer la valeur actualisée des flux de trésorerie individuels et la valeur actualisée nette.

Prenons l’hypothèse que l’entreprise exige un rendement minimal sur ses investissement de 5%, nous utiliserons ce 5% comme taux d’actualisation.

Pour l’exemple précédent :

VAN =  ( -1 500 000 ) /  (1+5%) 0   +  100 000 / (1+5%)1  +  200 000 / (1+5%)2

350 000 / (1+5%)3  +  500 000 / (1+5%)4  +  850 000 / (1+5%)5

VAN =  156 335,63$

Que représente ce montant?

Le profit attendu sur un horizon de 5 ans, en considérant que la valeur de l'argent dans le temps est dépréciée à raison de 5% par année.

Si nous avions utilisé un autre taux d'actualisation, par exemple 10%, le résultat de la VAN aurait été :  - 111 551.62$

Cela n'indique pas pour autant que le projet n'est pas rentable. Il s’agit de mettre en perspective les objectifs de rendement de l'entreprise. Sur un horizon de 5 ans en prenant en compte que la valeur de l'argent se déprécie et qu'on exige un rendement de 10%. Cet investissement serait un '' No go'' car le résultat de la VAN est négatif.

Titre

Il est important d'évaluer au meilleur de ses connaissances la valeur des flux de trésorerie futurs car ceux-ci ont un impact direct sur la VAN, particulièrement au cours des premières années.

En conclusion, la valeur actualisée nette permet d’évaluer la rentabilité d’un projet sur un horizon de plusieurs années en prenant en compte un rendement exigé. Les ratios et les outils d’évaluations financiers sont de puissants instruments pour ceux qui savent comment interpréter les résultats quantitatifs mais aussi qualitatifs de ceux-ci.

Pour toutes mesures de performance de vos projets, que ce soit pour le calcul de votre retour sur investissement ou de la valeur actualisée nette de vos projets de développement web ou de marketing, Nixa peut vous aider. N'hésitez pas à contacter un de nos experts.

Chez Nixa nous sommes des passionnés de design et de nouvelles technologies. Nous serions heureux de partager notre passion avec vous.

Nous contacter
Logo Nixa spécialistes digital